séminaire accueilli par le cehta (centre d'histoire et de théorie des arts) /ehess
maîtres de conférences en arts plastiques à l'université de lille 3, membres du ceac
docteures de l'ehess en histoire et théorie des arts, chercheures associées au cehta

contact : valerie.boudier(at)univ-lille3.fr ou annecreissels(at)orange.fr

séance du vendredi 29 janvier 2016

Catherine Vermorel, docteur en histoire de l'art moderne, chercheuse associée au LARHRA, Axe : Art, image, société, catherine.vermorel(at)wanadoo.fr

« Ambigu ou polysémique ? Le geste dans le portrait peint de la Renaissance italienne » 


Sandro Botticelli, Portrait d'un jeune homme, 1482-85, National Gallery of Art, Washington







































Après une brève présentation de l'approche du geste et de la méthodologie proposée par mon travail de thèse, dirigée par Daniela Gallo, qui a porté sur « La gestuelle dans le portrait peint de la Renaissance italienne », je présenterai l'analyse d'un exemple très simple, fréquent au sein du portrait, comme dans d'autres représentations figurées de cette période : le sujet place sa main devant son thorax, paume contre lui. Ce geste peut paraître évident mais il est polysémique et reste ambigu dans certains exemples.